Interview avec Julie Brochorst Andersen

Andersen

Andersen

Andersen

Interview avec Julie Brochorst Andersen (Actrice principale)

Comment vous êtes-vous préparée pour ce rôle ?
J'ai beaucoup écrit sur Laura en tant que personnage. J'ai essayé de décrire ses relations familiales, son enfance et la façon dont elle réagirait selon les situations. J'ai fait un journal vidéo où je l'interprétais, mais seulement pour moi. De plus, Kaspar Munk (le réalisateur) et moi avons eu de nombreuses conversations au sujet de Laura et de sa façon d’être. Ce personnage est en partie basé sur moi, donc il nous a fallu trouver un moyen de créer et de montrer Laura, et non Julie. Même en dépit du fait que je me sois beaucoup inspirée de ma propre vie.
 
Votre personnage apparaît dans une scène très explicite. Comment une actrice aussi jeune que vous se prépare pour une telle scène ?
Kaspar Munk est tellement talentueux qu'il vous fait vous sentir en sécurité. Ce ne sont donc pas les scènes de sexe qui m'ont le plus inquiétée. Bien évidemment, nous en avons parlé en détail de nombreuses fois avant de les tourner. Nous avons beaucoup parlé de mes limites et de ce que je voulais, mais nous en avons aussi parlé très techniquement. À quoi ressemble la scène lorsque l'appareil photo est là, etc. Il m'a beaucoup aidée à me détendre.
 
Comment décririez-vous le point de vue de votre personnage sur l'amitié ?
Laura est une fille très loyale en qui on peut faire confiance. Toutefois, c'est aussi une fille qui a toujours simplement « suivi les autres ». Christine et elle ont toujours tout fait ensemble, mais tout à coup, une fille qui apporte quelque chose de nouveau et différent apparaît. Je pense qu'au moment où elle rencontre Maria, il devient clair pour Laura qu'elle a besoin d'elle dans sa vie. Elle se retrouve alors soudainement entraînée car Maria la voit différemment, ce que Laura n'avait jamais connu auparavant.
 
Cette histoire de passage à l'âge adulte représente-elle la réalité des adolescentes danois d'aujourd'hui ?
Je pense que le film représente très bien ce à quoi ressemble la vie des jeunes au Danemark. De nombreuses scènes sont inspirées de ma propre vie, de celle d'Emilie Kruse et de Frederikke Dahl Hansen. Je trouve donc que ça reflète assez bien la jeunesse d'aujourd'hui.
 
Vous avez été nominée de nombreuses fois pour votre rôle dans ce film. Vous attendiez-vous à ce succès ?
Pas du tout ! Je n'avais joué que dans un seul film avant celui-ci (Hold Me Tight), donc j'ai été ravie d'avoir été nominée. J'ai été très surprise et fière de mes nominations.
 
Travaillez-vous sur un quelconque projet en ce moment ? Pouvez-vous en parler à nos téléspectateurs ?
Je viens de participer à deux longs-métrages danois : Where Have All the Good Men Gone, où j'incarne le personnage principal, Sofia. C'est une jeune femme qui vit dans une famille difficile avec un beau-père qui la harcèle et l'humilie, en plus de battre sa mère. Sofia et sa demi-sœur fuient pour chercher le père biologique de Sofia, un vétéran de guerre souffrant de stress post-traumatique. Ils commencent alors à construire une relation ensemble, même si cela s'avère très compliqué. C'est une histoire mémorable, mais aussi très difficile, sur l'oppression et la recherche de la liberté.

L'autre long-métrage est Anti, dans lequel j’ai un rôle secondaire. C'est un film sur la recherche d'identité chez les jeunes. Par ailleurs, j’ai participé à quelques séries télévisées et plusieurs courts-métrages. Enfin, je viens de terminer le tournage d'un long-métrage, While We Live. Il sortira ce printemps au Danemark, mais aussi à Los Angeles, donc j'ai vraiment hâte !

Retour à Toi et moi pour toujours

Inscrivez-vous à la Newsletter Eurochannel !

Ne manquez rien de notre programmation et de nos concours et événements exclusifs !